La Pleine Conscience (ou attention bienveillante), c'est adopter une attitude curieuse, ouverte et non jugeante envers ce qui se passe à l'intérieur de nous (les sensations corporelles, les émotions...) et autour de nous (les sons, une situation...)
Porter son attention volontairement sur un objet déterminé (la respiration, un travail...), remarquer lorsque l'on est distrait et ramener son attention sur cet objet. C'est la base de toute concentration.

A quoi ça sert ?

La pleine conscience
  • Développer la concentration et la mémoire, en les entraînant, comme un muscle.
  • Observer et accepter les émotions (notamment la colère, les angoisses...), les processus de pensées, tels que les ruminations, sans se laisser entraîner, ni les nier. Etre simplement présent à eux, avec une attention bienveillante, dégage un espace intérieur apaisé, qui permet d'y voir plus clair et de ne pas toujours réagir impulsivement. Cela nous donne le choix sur l'action qui en découlera. On se sent plus libre. On lâche le pilote automatique !
  • Etre présent à ce qui se passe, que l'on trouve cela agréable ou désagréable, permet de faire face aux difficultés de la vie plus sereinement. On prend du recul.
  • Vivre pleinement le présent permet de moins ressasser le passé, qui peut amener des sentiments de culpabilité, de regrets... et de ne pas toujours penser au futur, ce qui peut être anxiogène et énergivore. On se sent plus joyeux !
  • Développer cette attitude contribue à faire émerger les qualités inhérentes à l'humain, telles que la bienveillance, le non-jugement, la confiance, la patience... et faire de la place à la créativité !
  • Apprendre à mieux se connaître, sentir ses limites, prendre conscience de ses besoins.

Tout cela aide les enfants à devenir des personnes plus autonomes et responsables dans leur vie.

Pourquoi ?

Tout simplement pour découvrir ou redécouvrir le plaisir d'être présent à ce qu'on fait, que ce soit un jeu, les devoirs... Faire une pause, apprendre à ne rien faire, aident à reprendre de l'énergie, se sentir plus calme.
Nous vivons à une époque où tout va vite, et les enfants (comme les adultes), peuvent se sentir agités, éparpillés au milieu des nombreuses stimulations de la vie quotidienne. Très sollicités, entre l'école, les activités extra-scolaires, les écrans... Ceux-ci, regardés trop longtemps, provoquent une certaine excitation mentale. Ce sont de merveilleux outils qui donnent accès à une multitude d'informations, grâce à Internet, mais qui peuvent devenir source d'agitation due un zapping trop fréquent.
Ils peuvent aussi être soumis à une pression qu'ils se mettent et/ou une pression externe (de l'entourage, mise en concurrence à l'école, examens...). Cela peut faire apparaître un stress qui entrave les apprentissages mais aussi, une baisse de confiance en soi, un sentiment de mal-être.

Les effets bénéfiques possibles

Concentration et pleine conscience
  • La concentration augmente, on mémorise donc plus facilement. On travaille sans effort, de manière plus fluide.
  • Le stress diminue, ce qui facilite les apprentissages, augmente l'estime de soi et la joie de vivre.
  • Le corps et l'esprit se mettent plus facilement au repos. On apprend mieux et c'est agréable !
  • Reconnaître et accepter les émotions (agréables ou désagréables), ainsi que les processus de pensées permettent une meilleure régulation des émotions, une augmentation de la capacité à gérer les frustrations, une diminution de l'impulsivité.
  • Développer le non-jugement, l'empathie, envers-soi-même augmente la confiance en soi. Envers les autres : améliorent la qualité des relations, l'acceptation des différences. Des études scientifiques, ainsi que de nombreux retours sur expériences ont montré une diminution du harcèlement à l'école et un climat dans la classe plus apaisé.
  • Les fonctions exécutives sont plus actives, développées et maîtrisées. (Planification, recherche de solutions...)
  • La douleur est mieux géré (Elle peut notamment s'adoucir). Le système immunitaire est renforcé, grâce entre autre à la réduction du stress.
  • Parce que les enfants se connaissent mieux, ils ont plus confiance en eux. Ainsi, le sentiment de force intérieure se renforce.

En savoir plus sur La Méthode
En savoir plus sur les Etudes, Ressources